Le playmobile

Une montagne, une cabane avec un homme dedans, seul.
Il vivait dans sa vieille cabane abandonnée, il avait juste une chèvre dans le jardin qui le nourrissait. L’homme était maigre, il ne mangeait que des graines et du fromage. Il s’appelait Chan, il était assez vieux et rêvait d’avoir une femme sauf qu’ il n’y en avait pas. Il pensait souvent à se pendre car il en avait marre de cette vie qui ne menait à rien.

Une fois par an, il descendait au village pour voir de nouvelles personnes. Ce jour était venu. Il s’apprêtait à descendre quand il trébucha sur une vieille planche de son parquet qui s’était décollée. Il tomba sur le ventre et vit une lueur bleue qui clignotait dix centimètres en-dessous de sa tête. C’était un playmobile du futur. Le jouet commença à parler. Chan le prit et sentit une force rentrer dans son corps. Il regarda ses mains et vit du vert sortir de ses ongles. Il se téléporta alors dans un lieu inconnu.

Chan s’était téléporté dans un hélicoptère vert et noir. Il regarda par la fenêtre et vit qu’il survolait la montagne solitaire. Elle se trouvait dans un champ en France. C’était la deuxième plus grande montagne du monde. Ils attérirent au sommet. Chan regarda sa main, il y avait toujours le playmobile et il y avait encore du vert qui sortait de ses ongles. Un homme les attendait; c’était le héros Jaweuaid.

Ce monde ne ressemblait à aucun autre. Il posa un de ses pieds à terre, du orange entra dans ses vieux mocassins. Ce n’était pas grave vu que Jaweuaid avait un arc-en-ciel qui sortait de ces oreilles. Ce dernier les conduisit ( Chan et le conducteur de l’hélicoptère, qui avait toujours son casque sur la tête ) à l’intérieur de la montagne: c’était tout moderne et tout joli. Mais une planche du parquet était levée et Chan s’y encoubla et se téléporta à nouveau, à cause du playmobile.

Cette fois, il s’était téléporté d’une autre façon: il était dans le passé. Il chevauchait un dinosaure. L’animal ne ressemblait pas du tout à ce que Chan avait imaginé. Il portait un chapeau de pirate et plusieurs mikados multicolores qui sortaient de sa tête. Ce dinosaure gravissait sur le plus grand des volcans qui n’était autre que la montagne solitaire. Chan ne savait pas pourquoi le dinosaure allait en direction du volcan, mais il s’aperçut que le play mobile était devenu vert et qu’il avait la consistance d’une énorme crotte de nez. Chan le mit dans sa poche et se concentra sur le décor. Il y avait tout et n’importe quoi: des souris faisaient de la corde à sauter avec les ailes d’un moineau, des hippopotames jouaient à 1,2,3 soleil. Le dinosaure (qui s’appelait Punch) était à quelque mètres du cratère du volcan lorsqu’il trébucha sur la racine d’un arbre. Chan se téléporta alors avec lui dans un lieu inconnu.

Quand Chan réapparut le dinosaure se transforma en poussière. Chan ne s’aperçut de rien parce qu’il était beaucoup trop occupé à regarder autour de lui. Il se croyait dans un jeu vidéo tellement le paysage était irréel. Il y avait au moins cent personnes qui se trouvaient sur une plateforme. Au milieu de celle-ci y avait un hélicoptère. Chan leva les yeux et vit des chiffres dans le ciel: il ne lui restait plus que trois secondes. Tout à coup, il sentit une force l’absorber et le placer dans l’hélicoptère. Il était alors vieux et avait déjà épuisé presque toutes ses forces. Une porte de l’hélicoptère s’ouvrit et les personnes présentes sautèrent dans le vide. Chan n’avait aucune envie de sauter. Soudain quelqu’un le prit et le lança par-dessus bord. Il avait un parachute qu’il déploya tout de suite. Le playmobile était toujours la dans sa main. Cette fois,  il jouait de la musique. Cela donna du courage et de la chance au vieux Chan. Dans le ciel, il y avait un chronomètre, il ne lui restait que cinq minutes.
Le vieil homme alla se cacher dans un arbre et attendit trois minutes. Il se doutait qu’il ne pourrait pas rester à cet endroit éternellement. Il aperçut soudain un loup qui courrait dans sa direction. Il eut un coup de stress. Le loup s’approchait de plus en plus de Chan. Il grimpa dans l’arbre. Soudain le temps s’arrêta. Chan se téléporta et arriva dans un lieu qu’il connaissait déjà.

Chan était dans sa vieille cabane. le Playmobile se transforma en un robot de la taille d’un enfant.

Il prit la parole: «- Ces trois épreuves étaient un test que l’on fait passer à très peu de personne sur cette planète. Le tiers des personnes qui font ce test meurent pendant l’épreuve. Vous vous l’avez réussi c’est pour ça que vous pouvez faire un voeux ». Chan réfléchit, il rêvait d’une femme depuis très longtemps mais il était vieux. Il eut une meilleure idée: « – C’est bon j’ai choisi » déclara Chan. « j’aimerais aller au paradis ». Une fois ces paroles prononcées, il sentit quelque chose sortir de son corps. Son âme montait au ciel.

Ludovic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *