RESEAUX SOCIAUX

(Cyber)Harcèlement et Brigade des mineurs

Chaque cas étant spécifique, il est préférable de faire appel à la police lorsqu'il y a suspicion d'un danger ou d'une situation qui nécessite une éventuelle prise en charge. L'inspectrice ou l'inspecteur de permanence 24/7 fera l'analyse du cas avec l'appelant et ensemble ils prendront les mesures nécessaires (appel au 117 qui mettra en lien avec la personne de permanence).

Il n'existe pas de guide ou de ligne de conduite relatifs à la prise en charge de ce type d'affaire. Toutefois, le recours à la plainte pénale devrait être le dernier acte. Avant cela, nous ne saurions trop conseiller aux enseignants, doyens, médiateurs, parents et autres personnes responsables du mineur, d'analyser la situation et de déterminer l'ampleur du cas. La notion de harcèlement voudrait qu'il s'agisse d'un acte répété et qu'il y ait une forme de contrainte, voire de menace (chantage). Il faut différencier l'acte unique suite à un événement particulier à la récurrence de faits émanant d'une ou plusieurs personnes.

Le site web de la Prévention suisse de la criminalité - https://www.skppsc.ch/fr/sujets/internet/cyberharcelement/ - a édité deux brochures concernant le harcèlement sur Internet, intitulées My little Safebook. L'une d'elles s'adresse aux parents et l'autre aux enfants :

My little Safebook - Enfants

My little Safebook - Parents

Vous trouverez sur ce site d'autres brochures au sujet de l'Internet et de ses dangers.